Historique et objectifs

HISTORIQUE

A la suite du Brexit, l’Education nationale, la Région île de France, le département des

Hauts-de-Seine et la commune de Courbevoie, à laquelle est rattachée une partie de La

Défense, premier quartier d’affaires européen, sont à l’origine du projet de création de

Sections Internationales à Courbevoie.

A la rentrée 2017, alors que la section internationale arabe existait déjà, 6 sections internationales ont été mises en place (allemande, américaine, britannique, coréenne, chinoise.)

A l’annonce de ces ouvertures, nous ne pouvions que regretter l’absence d’une section japonaise. Et l’ASIJ (Association pour la Section Internationale Japonaise) s’est constitué afin d’oeuvrer pour qu’une section internationale japonaise puisse voir le jour à la Défense.

En effet, il nous semblait important que nos enfants puissent bénéficier d’un parcours bilingue et biculturel riche et prometteur.


En partenariat avec les services de l’Education Nationale, notamment de la

DREIC (Délégation aux Relations Européennes et Internationales et à la Coopération), la

DAREIC (Délégation Académique aux Relations Européennes et Internationales et à la

Coopération), l’Inspection de l’Académie de Versailles, la commune de Courbevoie et le

soutien de l’Ambassade du Japon, la Section Internationale Japonaise de Courbevoie a vu le jour à la rentrée 2018-2019 avec l’ouverture de classes de la maternelle à l’élémentaire, soit de la Petite Section au CM2.


L’ouverture de la Section Internationale Japonaise de Courbevoie a répondu à l’attente de

nombreuses familles qui souhaitaient offrir un enseignement bilingue et biculturel à leurs

enfants.

Les élèves suivent une scolarité française à laquelle est intégrée des enseignements spécifiques leur permettant de suivre une formation poussée en langue japonaise.


Nous envisageons une poursuite du cursus au collège et au lycée. Un enseignement en histoire-géographie serait dispensées en langue japonaise au collège et au lycée.


OBJECTIFS

Les SIJ(Section Internationale Japonaise)sont un dispositif mis en place dans le cadre du Mémorandum de coopération2, signé le 3 novembre 2017 par le Ministère de l’Education Nationale et le ministère de l’Education Japonaise permettant de proposer un enseignement en langue japonaise dans les écoles publiques françaises.


Les objectifs de la SIJ :

① Les enfants résidant en France peuvent, sans distinction de nationalité, bénéficier de cours de japonais intégrés au cursus scolaire français dans l’école publique qu’il fréquente (3 heures par semaine à l’année scolaire 2018-19).

② Une approche aussi bien linguistique que culturelle est privilégiée.

③ Au collège et au lycée, en complément de l’étude de langue japonaise, des cours de civilisation, dispensés en japonais, complètent l’enseignement de la Section (histoire du monde, histoire du Japon et géographie). De cette manière, les élèves de la Section

enrichissent leurs savoirs et leurs savoirs faire en langue japonaise. Ils développent également leur pensée logique ainsi que leur esprit critique.

④ Les élèves de la SIJ ont pour objectif de passer des épreuves spécifiques du Brevet et du Baccalauréat, de façon à obtenir la mention option internationale du Brevet et du Baccalauréat (OIB : Option Internationale du Baccalauréat, voir 9-3 et 9-4).

⑤ L’obtention de l’OIB dont le programme est basé sur les recommandations du Ministère de l’Education japonais facilite l’intégration des établissements supérieurs au Japon et en France.


Cette formation constitue un atout incontestable pour le renforcement des liens

économiques entre la France et le Japon et une richesse inestimable pour les enfants qui

pourront suivre ce cursus.